Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 20:28

Du National au Local, l’austérité selon le principe des vases communicants ou comment « Edgard » va perdre son beau maillot jaune !

Nous avons démontré dans les articles précédents que les finances de la commune de Bagnols et de l’Agglomération du Gard Rhodanien sont dans le rouge ! Quand on diffère les paiements et les reversements c’est, quoique l’on nous réponde, que la trésorerie fait défaut !

Nous pouvons affirmer que les choses vont s’aggraver encore dans les mois à venir pour deux raisons que nous allons développer.

La première raison est que le Président de la République et le gouvernement qui, au passage, sont de la même sensibilité politique que les responsables locaux, ont décidé de poursuivre l’austérité qui ne dit pas son nom.

Au menu notamment une économie de 11 milliards de l’Etat sur les Collectivités locales mais qui sont les collectivités locales ? Ce sont les Régions, les départements, les communes, les Agglos.

Déjà cette année le Conseil Général du Gard a dû faire avec un budget amputé de 40 millions autant dire que les subventions pour aider les projets, les investissements et autres améliorations de la vie des gens ne sont pas près de tomber. Ces 11 milliards en moins au niveau national ce sera moins de dotations de fonctionnement allouées aux collectivités locales. Dans le jargon on parle des D.G.F. (Dotations globales de Fonctionnement), elles sont au nombre de 12 :  4 pour les communes, 2 pour les EPCI (comme l’Agglo du Gard Rhodanien), 4 pour les départements, 2 pour les régions. En clair pour ceux qui ont du mal à suivre : les collectivités locales auront moins de budget venant de l’Etat donc moins de « recettes » et moins d'aides d'autres collectivités (comme le Département ou la Région).

La seconde raison pour laquelle les choses vont s’aggraver dans le Gard Rhodanien c’est que l’on transfère (ici comme ailleurs) de plus en plus de charges sur les collectivités dites locales... donc plus de « dépenses ». Prenons deux exemples : un communal, l’autre au niveau de l’Agglo.

La réforme des rythmes scolaires (on en pense ce que l’on veut sur le fond) a eu comme conséquence pour les communes une obligation de financer les T.A.P. (Temps d’Activités Périscolaires). En un mot l’Etat se décharge d’une mission nationale pour la « refourguer » au niveau local. Magnanimement la première année l’Etat aide un peu (en dessous de ce que cela coûte réellement) puis laissera les communes seules avec le bébé (euh avec les enfants !). Cela fait donc des dépenses supplémentaires et comme on vient de le voir des recettes en moins.

Etudions maintenant un exemple au niveau de l’Agglo qui n’est pas encore entré en application. Vous connaissez le système « Edgard » des bus « jaunes » ? A partir d’août 2015, la compétence « transport » passe du département du Gard aux Agglos. Il va falloir repeindre tous les bus à la couleur de l’Agglo, Edgard perdra donc son beau maillot jaune mais… surtout il va falloir que l’Agglo paie ce service à la place du département sachant bien sûr qu’avec un billet à 1,50 € le coût réel du voyage n’est pas entièrement supporté par l’usager mais par la collectivité.

Sur le modèle des problèmes mathématiques de notre enfance, essayons de trouver la solution :

Sachant que la commune de Bagnols et l’Agglo du Gard rhodanien se font actuellement tirer l’oreille pour payer ce qu’elles doivent, que ces collectivités recevront moins de dotations en 2015 mais qu’elles devront dans le même temps s’acquitter de plus de dépenses (suite à des transferts), comment monsieur Jean-Christian Rey qui préside les deux entités pourra-t-il équilibrer les budgets entre recettes et dépenses ?

Il n’y a qu’une solution : augmenter substantiellement les impôts locaux !

L’Etat communique sur une baisse des impôts sur le revenu. Rien n’est moins sûr à ce niveau sachant par ailleurs que dans les dépenses des ménages on oublie souvent les impôts moins visibles et plus douloureux comme la TVA. Cette baisse hypothétique sera d’ailleurs largement compensée (négativement) par la hausse du gaz, du timbre poste, du gazole, etc… mais surtout, et voilà que nous arrivons à la question des vases communicants, en se désengageant de ces missions, l’Etat contraint les collectivités locales à avoir recours à une augmentation de l’impôt. Ce que le contribuable ne donnera (peut-être) pas à l’Etat, il le donnera à sa commune ou à son Agglo voire il en donnera un peu plus que l’année précédente.

Ici en Gard rhodanien nos collectivités locales étaient déjà bleues de suffocation. L’Etat serre d’un cran la ceinture qui les pend et les réformes viennent rajouter du poids !

Les élus continuent pourtant à regarder ailleurs pendant que la maison brûle, les socialistes continuent à soutenir l’action du gouvernement… L’Agglomération, en cette période de vaches maigres poursuit toutefois le dossier « Scène Campagne » à Cornillon qui, est loin d’être une priorité pour notre territoire !

en-debut-de-semaine-jean-christian-rey-a-droite_306265_510x.jpg

 Moscovici (en passe de sanctionner la France à l'Union Européenne), le président Hollande poursuivant sa politique libérale favorable aux patrons, Jean-Christian Rey dirige la commune de Bagnols sur Cèze et l'Agglomération du Gard Rhodanien en bon soutien des deux précédents.... et nous, avec le reste de la France, on va dans le mur !

 

En début de semaine François Hollande disait : "si vous n'entendez pas crier, c'est qu'il n'y a pas d'économie" : cette forte pensée du chef de l'Etat tendrait à prouver qu'à défaut de sensibilité il a l'oreille. Il entend crier. Mais qui crie ? Ah ! surtout pas ses amis, les chefs d'entreprise, qui eux, sont aux anges : ils reçoivent actuellement les chèques du Trésor Public au titre du CICE, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. Décidément, c'est toujours la même histoire : il y a ceux qui reçoivent des chèques, et il y a ceux qui en font, pour payer leurs impôts...

8,7 milliards d'euros pour 713 000 sociétés, par exemple 300 millions pour les banques ou 50 millions pour Carrefour !

Les communistes sont pour l'impôt mais pour un impôt juste, équitable, solidaire et pour une gestion transparente.

(photo Midi-Libre)

 

Gard Rhodanien : Les élus de l’Agglo au séminaire qui mène au transport ?

Il y a actuellement une défiance envers le personnel politique local et national, un antiparlementarisme, une haine de Bruxelles et un climat suspicieux qui sont très nauséabonds.

Bien entendu il fait le lit de l’extrême Droite et de l’abstention qui laisse le champ libre à ceux qui confisquent la citoyenneté.

Nous refusons de lancer des anathèmes du genre « tous pourris », pourtant, devant les erreurs, la mauvaise foi et l’incurie de certains, tant au niveau national que local, nous ne pouvons rester silencieux. Se taire dans cette situation : ce n’est pas rendre service à la Démocratie.

Ainsi depuis quelques temps nous révélons régulièrement les étrangetés au niveau de la gestion du Gard Rhodanien tant au niveau de la commune de Bagnols sur Cèze que de l’Agglomération. Tout ceci pour que les citoyens et les élus soient informés !

Récemment nous expliquions que le transfert de la compétence transport du Conseil Général vers l’Agglomération allait aggraver la situation financière.

Voir le précédent article sur le sujet :

Du National au Local, l’austérité selon le principe des vases communicants ou comment « Edgard » va perdre son beau maillot jaune !


Et voilà que les élus de l’Agglo du Gard Rhodanien viennent de recevoir un courrier de Jean-Christian Rey Président de la Communauté d’Agglomération et de Jean-Yves Chapelet, vice-Président délégué au Transport pour les inviter à un séminaire sur la mobilité notamment conduit par la Société Egis. Nous reproduisons ci-dessous ce courrier.

Seuls les élus sont invités, certainement pas les citoyens et encore moins ceux qui se sont intéressés à ces questions depuis longtemps comme par exemple l’association des usagers du TER SNCF rive droite.

Si nos élus ne savent pas ce qu’il faut faire on va leur répétait une fois encore avant d’aller écouter la "messe" d’Egis. Il faut développer la multimodalité à savoir des modes de transports complémentaires et favoriser ceux qui sont conformes au Développement Durable donc peu ou pas consommateurs de CO 2. C'est-à-dire tout le contraire de ce qui se fait actuellement.

L’Etat qui ferme les robinets des Dotations (comme les collectivités locales) aurait dû avancer sur les dossiers du Gard Rhodanien correspondant à la question à savoir : réouverture de la ligne droite du Rhône TER SNCF, port de l’Ardoise sur le fleuve pour les marchandises, création d’une halte digne de ce nom pour les bateaux de tourisme à Saint-Etienne des Sorts, réalisation de la 2 X 2 voies entre le Pont de Pont Saint Esprit et l’entrée de l’autoroute de Roquemaure. Les bus ne servant, finalement qu’à approvisionner les autres modes de transport avec un système en étoile qui mènerait les usagers vers les gares.

Las…  c’est tout le contraire que l’on prépare. Disons tout de suite que le séminaire ne sert qu’à transformer le système « Edgard » en un système identique (ou quasi-identique) qui ne portera plus les couleurs du CG 30 mais celles de l’Agglo. On passe du jaune au bleu ciel comme nous l’avons déjà écrit. On connait des précédents les véhicules de la D.D.E. quand elle a été transférée au Conseil Général sont passés de l’orange au jaune…. et maintenant que la CG va disparaître de quelles couleurs seront les véhicules de l’ancienne D.D.E ? ... mais revenons à la question du transport.

Nous pouvons même vous annoncer, en exclusivité mondiale les conclusions de la société Egis et même le déroulé des opérations qui suivront. Lancer un appel d’offre pour le transport dans le Gard Rhodanien, Veolia (ou une entreprise voisine) y répondra et obtiendra le marché. Elle le sous-traitera aux sociétés de bus locales (Faure, Arlaud, etc…) et au final des chauffeurs de bus seront peu payés pour faire ce travail. Certains n’arrivant pas à faire 35 heures puisqu’ils ne sont employés que quelques heures par jour. C’est pour cela d’ailleurs que souvent, les chauffeurs sont des dames ou … des retraités qui viennent compléter leur maigre pension.

Notre territoire vient de subir des inondations, on peut penser que le réchauffement de la planète aggrave les phénomènes climatiques. Favoriser le bus et le « tout routier » au détriment d’autres modes de transport comme le préconise au niveau national Emmanuel Macron « le ministre banquier » et comme va en conclure ce séminaire est une aberration.

Désenclaver notre région, lui donner des atouts pour son développement économique passe par des projets structurants au niveau des transports, une pâle copie du réseau « Edgard » ne fera qu’achever les finances de l’Agglo du Gard Rhodanien sans régler les insuffisances du territoire.

Dans ces conditions là, le petit-déjeuner des élus et l’apéritif déjeûnatoire du samedi 18 octobre 2014 ne doivent-ils pas être annulés pour faire des économies ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SJDP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de SJDP
  • Le blog de SJDP
  • : Actualités locales cantonales etnationales Revue de presse Evements Pont St Esprit Canton france
  • Contact

Recherche